2015

 

Vol de Trame

Réalisée dans le cadre d'une formation d'initiation à l'animation. Une collaboration du centre Engramme et de La Bande Vidéo. Formateur: Samuel Breton Participants: Tania Girard-Savoie, Éloïse Plamondon-Pagé, Eugénie Paradis-Charette et Jocelyn Robert. Crédit audio: Ricardo Savard, Essai rythmique 2 , 2003.

Samuel Breton, Tania Girard-Savoie, Eugénie Paradis-Charette, Éloïse Plamondon-Pagé, Jocelyn Robert, Ricardo Savard, 2015 [00:01:12]

en ligne

No. : NV1-1510

4min15 au révélateur (extrait)

Une jeune femme voit et capture, développe et gratte. Elle recoud des images. Techniques mixtes de la ville en fragments. Cette oeuvre a remportée de nombreux prix.

Moïa Jobin-Paré, 2015 [00:04:44]

en ligne

No. : NV1-1501

Quoi? L'Éternité.

Une coproduction de Sherpa et La Bande Vidéo. Réalisée dans le cadre du Programme de Soutien à l'éducation Populaire Autonome du Calq. Jeu et chat: Véronique Lamontagne Caméra, montage et trame sonore: Moïa Jobin-Paré Réalisation et trame sonore: Alexandre Demard

Alexandre Demard, Moïa Jobin-Paré, 2015 [00:05:15]

en ligne

No. : NV1-15

mllenuance

« Par le féminin, j’explore la frivolité dans le cinéma d’animation. Les formes, les couleurs et le mouvement incitent à une contemplation de l’excès et du vide. » Ce film est issu d’une compilation d’expérimentations produite dans le cadre du cycle sur le féminin d’une résidence vidéo pour Le Cercle du 4 mai au 3 juin 2015. Cette résidence a donné lieu à une performance vidéographique le 3 juin accompagnée de l’artiste en art sonore, Janine Fortin. Une partie de ces expérimentations étaient inspirées des poèmes de Sylvia Plath. Le projet est une invitation du programmateur de cinéma, John Blouin, ainsi que la directrice artistique pour Le Cercle, Caroline Simonis. Le site de l'artiste: carolann.cool

Carol-Ann Belzil Normand, 2015 [00:02:46]

en ligne

No. : NV1-1507

La route parachute: documentation photo

Voici quelques images de l'installation vidéo  La route parachute  présentée dans l'espace de La Bande Vidéo en 2015. Pour de plus d'informations: Lien vers la version monobande. Lien vers le site de l'artiste.

Diane Landry, 2015 [00:00:30]

en ligne

No. : NV1-1516

La route parachute

C’est en écoutant le récent travail sonore de Jocelyn Robert que ce projet a pris naissance. Après plusieurs écoutes, une histoire-image s’est formée dans l’esprit de l’artiste qui l’a conduite à la création de La route parachute. Cette proposition vidéo constitue un amalgame de performances privées et d’animations de sculptures-maquettes où l'artiste évolue à travers des actions multiples. La rencontre des différents lieux et tableaux génère un parcours, voire une “presque” narration au rythme répétitif. Si bien que nous sommes rapidement entraînés dans un univers absurde, une suite illogique, un chemin qui n’ira nulle part... Il s'agit ici de la version monobande issue de l'installation-vidéo présentée dans le cadre des vingt ans de la Coopérative Méduse et plus particulièrement pour l’évènement Effet Papillon. Réalisée lors d'une résidence/expo à La Bande Vidéo. Caméra : Ricardo Savard Bande sonore : Jocelyn Robert (extrait adapté de la bande-son “La ville, la nuit”) Le site de l'artiste: dianelandry.com

Diane Landry, 2015 [00:10:07]

en ligne

No. : NV1-1502

Le Géant de l'Anglo-Pulp: documentation 1

Il s'agit ici de la monobande issue de la version installative, présenté dans l'espace de La Bande Vidéo en 2015, lors d'une résidence-exposition. Pour ce projet inédit, Samuel Breton aborde de façon poétique et symbolique une iconographie identitaire qu'il fait sienne en l'inscrivant dans le tissu urbain. Comme motif de référence, il utilise une icône architecturale de la Ville de Québec, soit l’usine de pâtes et papiers White Birch, autrefois nommée Anglo-Pulp. Dans l'œuvre, une performance vidéographique de l’artiste animée par pixilation se trouve superposée à un dessin illustrant l’usine. Se plaçant en interaction avec l'image dessinée, Breton explore ainsi les références culturelles, historiques et philosophiques, elles-mêmes inspirées par cette architecture industrielle. Véritable collage surréalisant, la lecture de l’œuvre se forme au regard des interactions entre les différentes strates de sens ainsi superposées. Crédit audio: François Millette Le site de Samuel Breton .

Samuel Breton, 2015 [00:13:20]

en ligne

No. : NV1-1511

Le Géant de l'Anglo-Pulp: documentation 2

Pour ce projet inédit, Samuel Breton aborde de façon poétique et symbolique une iconographie identitaire qu'il fait sienne en l'inscrivant dans le tissu urbain. Comme motif de référence, il utilise une icône architecturale de la Ville de Québec, soit l’usine de pâtes et papiers White Birch, autrefois nommée Anglo-Pulp. Dans l'œuvre, une performance vidéographique de l’artiste animée par pixilation se trouve superposée à un dessin illustrant l’usine. Se plaçant en interaction avec l'image dessinée, Breton explore ainsi les références culturelles, historiques et philosophiques, elles-mêmes inspirées par cette architecture industrielle. Véritable collage surréalisant, la lecture de l’œuvre se forme au regard des interactions entre les différentes strates de sens ainsi superposées. Il s'agit ici de la petite l'animation en boucle, réalisé pour son exposition présentée dans l'espace de La Bande Vidéo en 2015. Le site de l'artiste.

Samuel Breton, 2015 [00:01:32]

en ligne

No. : NV1-1512

Ouchanka (extrait)

Ouchanka est un projet d’art multidisciplinaire qui prend racine dans une réflexion identitaire sur le temps, la vie et la mort. Il s’illustre par le biais de quatre tableaux circulaires, où des projections vidéo se superposent à des sérigraphies grands formats. Une série de collages imprimés en sérigraphie complète le tout. Présenté dans la galerie d'Engramme en 2014. Voici un extrait d'une des monobandes utilisées, fessant référence à une scène du film de Claude Jutra, Mon oncle Antoine, 1970. Pour plus d'information: le site de l'artiste

Samuel Breton, 2015 [00:01:33]

en ligne

No. : NV1-1515

LUX: documentation

Lux est composé d’un projecteur 35 mm dans lequel la pellicule est percutée par un faisceau de lumière révélant les images de deux copies anciennes et remaniées du film Citizen Kane. L’artiste complexifie le chemin habituel de la pellicule et de la lumière, pour qu'elles deviennent des formes sculpturales en elles-mêmes. John Blouin propose donc une mise en scène des processus et dispositifs de la projection. Il nous invite dans les lieux secrets du projectionniste et nous fait prendre conscience de la poésie de cette fascinante mécanique interne qui permet à l'image de prendre vie. Tel un Requiem, dans le silence de la cabine de projection, l’artiste insiste donc sur la lente agonie du cinéma analogique. L’artiste tient à remercier Spira et Antitube pour le prêt du projecteur, ainsi que François Boulé et l'équipe de La Bande Vidéo. Réalisé dans le cadre d'une résidence-exposition à La Bande Vidéo. Trame sonore: Bernard Falaise Captation et montage: Ricardo Savard

John Blouin, 2015 [00:06:59]

en ligne

No. : NV1-1509

The Poem

An ancient was looking for the plum blossom in the snow storm during the trip.

Chen Xi, 2015 [00:06:14]

en ligne

No. : NV1-1508

Sisyphe

Travailler pour se loger, se nourrir pour travailler. Le Sisyphe moderne ne transporte plus de roche. Il est condamné au travail dans un quotidien qui tourne en rond. Crédit musique: Zéphyr Artillerie

Stéphanie Towner, 2015 [00:02:27]

en ligne

No. : NV1-1513

Mardi d'occasion

Réalisé en partie lors d'une résidence de création à La Bande Vidéo en 2012. Le site de Francis Arguin: francisarguin.com

Francis Arguin, Marie-France Tremblay, 2015 [00:02:31]

en ligne

No. : NV1-1202

Post K-O

Lors d'une résidence de création à La Bande Vidéo, l'artiste a travaillé avec les acteurs Caroline Boucher-Boudreau et Jocelyn Pelletier. Ceux-ci ont servi de modèles pour une étude scénique. Ils ont performés sur scène, éclairés par une projection de motion design et filmé simultanément. Un travail d'édition et de montage a ensuite été réalisé. Le site de l'artiste: justinroyart.com

Justin Roy, 2015 [00:04:40]

en ligne

No. : NV1-1504

REPÈRES [extraits]

REPÈRES est constitué d'une suite de tableaux vidéographiques présentant chacun un paysage architectural auquel est intégré un texte poétique. L’œuvre dévoile en effet une série d’interventions spectaculaires réalisées sur des structures monumentales situées au cœur de métropoles que ce soit Toronto, Paris, Londres ou Berlin. La question se pose : interventions réelles ou factices? À une époque où les traces médiatiques se substituent à l’événement lui-même, où l’observation du monde passe par la lunette déformante de l’image, REPÈRES s’articule à même ce flou entre la réalité et la fiction afin de proposer une présence poétique là où on ne l’attend pas. L’acte poétique devient point de repère. La version complète de cette oeuvre a été présentée dans l'espace d'exposition de La Bande Vidéo du 21 mars au 26 avril 2015. Il s'agissait d'une co-présentation de La Bande Vidéo et du Printemps des Poètes, dans le cadre du Mois de la Poésie. Le site de l'artiste: karolinegeorges.com

Karoline Georges, 2015 [00:05:47]

en ligne

No. : NV1-1506

La femme dans la chambre

La femme dans la chambre  est une installation vidéo interactive élaborée à partir d’un système de capture de mouvements. L’œuvre met en scène un personnage féminin qui réagit à la présence du spectateur selon la position de ce dernier dans l’espace. Le visiteur est invité à partager un moment intime avec ce personnage tout en étant toutefois contraint à un sentiment d’ambiguïté et d’incertitude. Aucune réelle communication ne semble, au final, possible entre ces deux réalités séparées par le mur qu’est l’écran de projection. L’artiste traite ainsi des distances spatiales et émotives qui peuvent séparer deux individus, distances souvent exacerbées par les outils médiatiques. Présentée dans l'espace de La Bande Vidéo en 2015.

Andrée-Anne Roussel, 2015

visionnement sur place

No. : NV1-1598

En résidence

Résidence-expo en collaboration avec le centre AVATAR. Réalisation de l'oeuvre La femme dans la chambre qui a été présenté dans l'espace d'axposition de La Bande Vidéo. Une activité satellite du MoisMulti16.

Andrée-Anne Roussel, 2015

visionnement sur place

No. : NV1-1599

Atelier en animation imprimée

Une collaboration de Engramme et de La Bande Vidéo

Samuel Breton, 2015 [00:00:00]

visionnement sur place

No. : NV1-1521

Dans l'antre de l'alchimiste

Dans l’antre de l’alchimiste est une installation vidéo présentée dans l'espace de La Bande Vidéo en 2015. Composée d'une dizaine de séquences vidéo inspirées d’une publication d’introduction à la chimie pour enfants. Réalisées lors d’une résidence de création dans nos studios, ces courtes vidéos « povera » relatent des expériences chimiques élémentaires qui font intervenir de petits objets usuels et des matériaux simples. Mises en scènes à la façon de pièces de théâtre, ces expériences d’« alchimie performative » font intervenir la transmutation de la matière et la confrontation des forces cosmiques. Aussi, l’artiste tord le temps propre à la vidéo en intervenant sur l’accéléré et le ralenti. Les expériences chimiques et les manipulations de la vidéo font du même coup apparaître des lieux fictifs qui oscillent entre la représentation de la genèse de l’Univers et de sa fin apocalyptique. Le tout permettant à la magie de s’opérer lentement… Lien vers le site de l'artiste.

Pierre Blache, 2015

visionnement sur place

No. : NV1-1520

Parade

Le site de l'artiste:  jacynthecarrier.com

Jacynthe Carrier, 2015 [00:08:16]

visionnement sur place

No. : NV1-1514

Fins périples dans les vaisseaux du manège global

Extrait vidéo d'un spectacle littéraire solo sous forme d'un diaporama commenté. Conférence poétique sans queue ni tête, ce long récit aura comme dessein de gaver le spectateur d’informations diverses, de lui offrir une expérience baroque construite d’éléments anodins constituant une encyclopédie imparfaite, déjantée. Le matériel photographique provient entièrement d’Internet. L'ensemble est construit comme un gigantesque ready-made tentaculaire fonctionnant comme une variété de collections démontrant la complexité du monde, comptant des éléments entrecroisés ou détachés. Réalisé dans le cadre d'une résidence d'artiste à La Bande Vidéo et présenté en collaboration avec Le Printemps des poètes.

Marc-Antoine K. Phaneuf, 2015 [00:35:00]

visionnement sur place

No. : NV1-1503

 

Conseil des arts et des lettres - Québec Conseil des Arts du Canada Culture, Communications et Condition féminine - Québec Ville de Québec
CLD de Québec Boite Bleue Méduse
LA BANDE VIDÉO, 541, de Saint-Vallier Est, B.P. 2, Québec (Québec) G1K 3P9, Tél. : 418 522-5561, Téléc. : 418 522-4041, info@labandevideo.com
ESPACE D'EXPOSITION, 620, Côte d'Abraham
Design - Conception : Boîte Bleue
informations
© 2008-2015 - La Bande Vidéo - Toute reproduction est interdite.